Comment faire pour guérir une toux

Déjà entré dans sa propre nouvelle saison des rhumes. Partout comme des étrangers errent des gens qui toussent avec le nez rouge, qui et nous nous efforçons de nous infecter. Ce qui les empêche de rester à la maison et d'être traités? Cette question n'a pas répondu, mais il va montrer quelques façons de guérir signifie une toux disponibles. La chose la plus importante dans le traitement de la toux - une approche délibérée et réfléchie à son traitement.

Déjà entré dans sa propre nouvelle saison des rhumes. Partout comme des étrangers errent des gens qui toussent avec le nez rouge, qui et nous nous efforçons de nous infecter. Ce qui les empêche de rester à la maison et d'être traités? Sur cette question, notre site ne répond pas, mais dire plusieurs façons de guérir signifie une toux disponibles.

Qu'est-ce qu'une toux?

toux traitement
Répondez à cette question et de première niveleuse - sec ethumide. La première a longtemps été considéré comme plus grave, bien que pas tout à fait justifiée. La seconde partie indique la récupération ou l'écoulement à froid non sévère. Essayez de comprendre.

Notre système respiratoire (toux, et "végétaux"à savoir dans celle-ci), il se compose de la cavité nasale, de la gorge (pharynx), les bronches et les poumons. Et en cas d'inflammation dans l'une de ces structures sont caractérisées par leur propre, peu importe ce que ne pas comme une toux. Il est traité, respectivement, de différentes manières.

Le nez (oui, et à cause de lui, nous aussi, esttoux) est la membrane muqueuse très sensible, recevant le premier coup d'agents pathogènes. Par conséquent, si la coquille a une inflammation de la protection insuffisante développe. Ensemble avec lui (littéralement par la main) sont l'enflure, les éternuements et la surproduction de mucus, qui tente de se laver les germes. Nasal lavage, nous n'aimons toujours pas à le faire, mais parce que le mucus fonctionnant en bas du fond de la gorge. Les agents infectieux et l'irritent. Inflammation progressivement des «puits» et pharyngite développé.

Pour la pharyngite est caractérisée par la fois sec et humidetoux. Souvent, il va pristupoobrazen et si vous aurez un verre d'eau et se moucher, en gardant à l'esprit la nature de l'inflammation. La plupart sensibles à la pharyngite ou rhinopharyngite les enfants sont souvent maladesQui ont très affaibli l'immunité locale.

Descendez en dessous du larynx. Toux avec laryngite (inflammation du larynx, si littéralement) "aboyer", il est difficile de confondre avec un autre. Ce son distinctif est produit en raison du fait qu'il affecte les cordes vocales.

Ci-dessous la trachée du larynx, des voies respiratoiresla gorge, qui est un tube creux. Trachéite est rarement isolé, qui est souvent trouvé la pathologie combinée - .. Faringotraheit ou de bronchite par les noms des organes affectés. En raison de la structure anatomique de la toux de la trachée quand trachéite "pure" ne peut être sec (crachats ont tout simplement nulle part pour accumuler), rauque et parfois la personne qui communique à vomir. La toux est épuisant, et associe à la désapprobation regarder de travers un homme dans la rue, sachant la maladie la plus grave.

Bronchite - la maladie la plus communeRespiratoire. Ils ont blessé si nombreux, si bien rappeler que, au début de la toux de la maladie plus souvent sèche, paroxystique. Peu à peu, il devient plus humide, les agents pathogènes d'expectoration laisse les bronches.

L'inflammation des poumons (pneumonie) ou - le plusmaladie grave du système respiratoire. Nous ne rentrerons pas dans les méandres de l'inflammation, disons seulement que la toux dans la pneumonie similaire à bronhitny. La différence se distingue par une image totale de la maladie - la pneumonie est plus grave, l'intoxication générale exprimée de manière significative. Le médecin déterminera la matité et envoie un rayon X.

troubles de l'attention individuelle,qui, grâce à la vaccination et de dépistage de diagnostic au cours des dernières décennies, sont devenus beaucoup plus rares. Cette fibrose kystique, la coqueluche et la tuberculose. Si vous avez appris à diagnostiquer la fibrose kystique dans les premiers stades de la gestation, la coqueluche et la tuberculose il y a une vaccination très efficace.

Pour la coqueluche se caractérise par une toux paroxystique sèche, souvent accompagnée de vomissements, de la rougeur et l'enflure du visage. Caractéristique et la durée de la maladie, - de un à six mois.

tuberculoseIl a depuis longtemps cessé d'appliquer aux services sociauxmaladies pendant une longue période peuvent être asymptomatiques. Mais même l'apparition de la toux, une inflammation des poumons qui rappelle (comme affecté le même tissu), ne garantit pas un diagnostic rapide.

Un traitement approprié des maladies selon la toux

toux traitement
Le meilleur remède à traitement des maladies le système respiratoire sera livrédirectement sur le site de l'inflammation. Par conséquent, le nez qui coule (rhinite) et l'utilisation de rhinopharyngites gouttes, sprays et rinçages. Lorsque la rhinite a échoué à attraper un stade précoce, il est préférable de traiter les gouttes et sprays sur une base grasse avec des composants végétaux. Avec une forte oedème et la congestion nasale est utilisé des médicaments vasoconstricteurs, mais pas plus de trois jours. Puis changer l'autre.

Lorsque pharyngite si malade adulte,Il est avéré être efficace et pulvérisations rinçages une variété de solutions antiseptiques. Lorsque légèrement la douleur peut faire une solution furatsilina (1 comprimé par un demi-litre d'eau chaude), décoction de camomille et de la succession. Le principe - pas moins de 6 fois par jour muqueuse irrigation ou boire après 20-30 minutes. Tant que le médicament interagit avec la zone de traitement.

Laryngite, au fond, sont certainscaractère infectieux, afin d'identifier l'agent pathogène ou de faire un frottis sur la flore, ou sont guidés par la situation épidémiologique dans la région en ce moment. Depuis plusieurs années, laryngite constrictive et laryngotrachéite diagnostiqués dans une épidémie de grippe, de sorte que tous les patients ont reçu des médicaments antiviraux. En cas de complications les ajouter des antibiotiques et des prébiotiques.

Compte tenu du fait que nous sommes allés progressivement jusqu'à la trachée et des bronches, où les médicaments sous forme de gouttes, des pommades et sprays n'atteindront pas, la découverte d'un nouveau type de traitement - inhalation.

Trachéite à l'esprit sa structure anatomiquetoute thérapie se prêtent mal, donc l'inhalation avec les mêmes solutions antiseptiques et même avec de l'eau distillée pour aider à soulager la condition et adoucir la muqueuse enflammée.

Bronchite et pneumonie nous combinons en un seul,parce que leur traitement est à bien des égards similaire. A propos de la meilleure façon de diluer et éliminer les mucosités parler un peu plus bas, et à cause de ceux-ci, à première vue, des médicaments sûrs, il y a des nuances dans l'application.

Si la bronchite se produit sans complications, et une intoxication grave, les antibiotiques sont rarement utilisés. Cependant, dans le rythme moderne assis à la maison pendant la maladie, peu de gens peuvent faire, par conséquent, l'utilisation d'antibiotiques Il devient inévitable. Par conséquent, une fois que la question est venu à une telle méthode de traitement, la drogue pénicilline sélectionné et céphalosporines de troisième génération.

Lorsque les antibiotiques de pneumonie commencent à utiliserplus fréquemment, puisque l'intoxication est souvent accompagnée par la dépression de la conscience, et les cas avancés sont lourdes de complications. Sélection tombe également à la pénicilline, l'acide clavulanique est mieux protégé et céphalosporines. Idéal - pour faire des expectorations sur la flore et de sa sensibilité aux antibiotiques.

Bronchodilatateurs, mucolytiques, bronchodilatateurs

toux traitement
Les mots, à première vue, est assez compliqué pourperception. Mais avec un peu d'analyse plus détaillée, il est très, très "utile". En fin de compte, si la société pharmaceutique écrire sciemment sur toutes sortes de bocaux, bouteilles et boîtes de ces mots. Écrivez-nous, et de comprendre ce besoin.

Bronchodilatateurs réduisent la contracture des bronches et des bronchioles. Par conséquent, leur utilisation est justifiée à une toux humide, lorsque la surproduction de mucus (crachats) est déjà là et nous avons juste à l'apporter.

Mucolytiques mince le mucus et le rendre plus facile à tousser.

Bronchodilatateurs élargir la lumière des bronches, à réduire leur spasme. Les bronchodilatateurs les plus couramment utilisés dans le asthme et la broncho-pneumopathie chronique obstructive (par exemple chez les fumeurs). Les médicaments de ce groupe se complètent expectorantes diverses pilules et des potions comme crachats visqueux et difficiles à séparer.

Les médicaments qui inhibent le centre de la toux

Il est pas un médicament ignorant avec de la codéine - opium alcaloïde qui agit sur le système nerveux central. Plus précisément, le centre de la toux, située dans le bulbe rachidien.

L'action consiste à supprimer la codéineréflexe de toux et de dépression respiratoire mineure. Mais attendent de codéine des miracles ne sont pas nécessaires. Oui, il est pendant un certain temps permettra de réduire la fréquence de la toux, mais au cours de cette période dans les bronches ont le temps d'accumuler une grande quantité de mucosités. Ajoutons à cela le fait que durant les maladies des voies respiratoires inférieures et que le corps ne reçoit pas suffisamment d'oxygène. Codeine réduit encore la ventilation et les patients éprouvent une véritable pénurie d'air.

Surtout pour être une utilisation injustifiée des préparations de codéine avec muko- ou bronchodilatateurs. Dilution mucosités, il vous suffit de ne lui donnez pas de se retirer.

Ainsi, pour parler d'un groupe de médicaments, il est nécessaire, mais la nécessité de leur utilisation est très discutable.

Les médicaments d'origine végétale

toux traitement
sociétés pharmaceutiques sont de plus ajoutées àdivers plantes de la médecine extrait d'effet muko- ou bronchodilatateur. Leur position d'une part, est correct - nous avons confiance inconsciemment des moyens plus naturels et non synthétisons le composé. Mais en essayant de ne pas nuire à l'organisme «chimie», il est important de se rappeler que:

  • extraits de plantes nécessite l'accumulation dans le corps et commencent à agir immédiatement. Par conséquent, si vous décidez de "stand up" pour un jour ou deux, «national» signifie qu'il est préférable de ne pas choisir;
  • malgré le développement rapide de la science, certaines plantes médicinales sont encore peu étudiés. Oui, ils aident quand vous toussez, mais où est la garantie qu'ils n'inhibent pas toute autre autorité;
  • plantes aidera seulement si ellescultivé sur, zone écologiquement propre "sûr". Ces terres à grande échelle et la Russie, bien sûr, peut se vanter. Mais avec cela, certains fabricants sont adaptés à la culture des matières premières est très grave.

Un bon expectorant ont des extraits de réglisse, Thermopsis, guimauve, et ainsi de suite. D.

Je ne délibérément pas écrit sur l'asthme,état de mal asthmatique, la maladie pulmonaire obstructive chronique et de maladie professionnelle (silicose, pneumoconiose et ainsi de suite. d.). Chacun d'entre eux ne font partie infectieuses pleinement, bien que les rechutes et sont associés directement avec l'agent.

La chose la plus importante dans le traitement d'une maladie aiguë du système respiratoire - une approche délibérée et réfléchie à son traitement.

Laisser une réponse